Attention à la vidéosurveillance

Rouler au-delà des vitesses maximales, « griller » un feu rouge ou un Stop, circuler sur une voie réservée (aux bus, aux taxis) et ne pas respecter la distance entre véhicules : vous saviez que ces infractions pouvaient être constatées par des appareils de contrôle automatique, sans interception du conducteur.

Depuis le début de l’année, ce sont les caméras de vidéo-protection implantées sur la voie publique qui peuvent désormais débusquer toute une série d’autres infractions : conduire le téléphone à la main, ne pas boucler la ceinture ou le casque, mal utiliser les bandes d’arrêt d’urgence, « mordre » une ligne continue, ne respecter ni les règles du dépassement ni les sas-vélos. Pas d’interception du conducteur non plus, mais un agent derrière son écran de contrôle, chargé de la verbalisation.
Autant de comportements dangereux, sur les routes et autoroutes comme en ville, qui peuvent entraîner amendes et retrait de points sur le permis de conduire.
Toutes ces mesures figuraient dans le plan d’action ambitieux décidé lors du comité interministériel réuni en octobre 2015.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page