Insécurité routière à la hausse

L’insécurité routière prend de l’ampleur. Le nombre de décès sur les routes, en France (métropolitaine) a fortement augmenté en avril dernier. L’Onisr (*) révèle que 287 personnes ont été tuées sur la route en avril 2017, contre 243 en avril 2016. Ce qui représente une hausse de 18,1%, soit 44 personnes tuées de plus.

Et la mortalité routière n’est pas seule à augmenter. Le nombre d’accidents corporels aussi. On en comptabilise 5 045 en avril 2017 (contre 4 258 en avril de l’année précédente). C’est-à-dire 787 de plus, soit une augmentation de 18,5%.

Le nombre de personnes hospitalisées accuse aussi une forte hausse de 29,2%. En avril 2017, 2 483 personnes ont passé plus de 24 h à l’hôpital à la suite d’un accident de la route. Alors que l’on en comptait 1 922 le même mois de l’année précédente, ce qui représente 561 hospitalisations de plus.

Enfin, 22%, c’est la hausse du nombre total de victimes (tuées ou blessées) sur les routes, soit 1 222 de plus (6 767 victimes contre 5 545 en avril 2016).
Ce sont surtout les usagers de deux-roues, motorisés ou non, qui payent le plus lourd tribut à l’insécurité routière.
Et la Sécurité routière avance la météo très agréable de ce début de printemps comme facteur favorisant l’accidentalité.

Pas de « pause » dans cette avalanche de mauvaises nouvelles. Sur les 12 derniers mois, la situation n’est pas très encourageante, même si les statistiques sont un peu moins mauvaises. Le nombre de personnes tuées se stabilise (1 personne tuée de plus) mais ni le nombre d’accidents corporels (+2,5%) ni celui des personnes blessées hospitalisées (+4,6%,) ne sont à la baisse…

(*) Observatoire national interministériel de la sécurité routière

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page