EAD dans le Finistère

L’éthylotest anti-démarrage (EAD) était déjà expérimenté depuis un an dans trois départements, la Drôme, le Nord et la Marne. A partir du 1er décembre 2017, l’expérimentation s’étend au Finistère.
Dans ce département, comme c’est déjà le cas dans les trois autres, le préfet pourra proposer à un conducteur sanctionné pour alcoolémie positive d’équiper sa voiture d’un EAD. Et de suivre un stage dans un établissement spécialisé en addictologie. Un avis d’aptitude temporaire aura préalablement été rendu par la commission médicale chargée d’évaluer l’aptitude médicale à la conduite des conducteurs et des candidats au permis de conduire. Le conducteur se verra ainsi délivré un permis à validité limitée, mentionnant l’équipement en EAD.
L’expérimentation est programmée jusqu’au 31 décembre 2018. Cette série de tests dans ces quatre départements permet de procéder à une évaluation de la mesure, dans la perspective de sa généralisation à tout le territoire début 2019.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page