« Au volant, le téléphone peut tuer »

C’est ce que rappelle la DSR dans sa toute dernière campagne. Et c’est avéré. Lire ou écrire un texto, poster un court message sur les réseaux sociaux, ou même de simplement jeter un coup d’oeil sur ses courriels… rien de plus anodin. Sauf pour un conducteur. Parce que, le temps d’accomplir ces gestes, il est obligé de quitter la route des yeux tandis que le véhicule, lui, continue de rouler… Le risque alors, c’est de rencontrer un obstacle : par exemple, sur l’autoroute, la voiture de devant qui freine ou, en ville, un piéton qui traverse en courant…

La DSR rappelle qu’à 50 km/h, un véhicule parcourt 70 mètres pendant les 5 (petites) secondes durant lesquelles le conducteur, captivé par son téléphone, ne regarde pas la route. Et l’on sait aujourd’hui que le défaut d’attention, téléphone compris, est présent dans 25 à 50 % des accidents corporels.

Mais tenir son téléphone à la main ou porter une oreillette pour converser pendant que l’on conduit présente un autre risque, celui de payer une amende de à 135 € et perdre 3 points à son permis de conduire !

Découvrir les 3 affiches de la campagne

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page